Please check an answer for every question.
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations de votre navigation avec nos partenaires analytics. Ils peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies suite à l'utilisation de leurs services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.
Enabling this category of cookie would establish statistics of attendance on the site. Disabling them prevents us from tracking and improving the quality of our services.

Les étalons

Introduction

Les étalons sont situés dans la zone expérimentale du Centre de Mesures Physiques.

Ils sont utilisés comme références pour caractériser les nouvelles sondes diagraphiques ou pour ré étalonner d’anciens outils dont le hardware aurait subi des modifications notables.

Ces  étalons dits « maitre » sont ensuite utilisés pour caractériser des étalons secondaires, par exemple des blocs d’aluminium et de magnésium utilisés dans les ateliers opérationnels des compagnies de services diagraphiques pour normaliser périodiquement la réponse des sondes.

basement_map.png

 

Un centre de calibration comme celui d’Artigueloutan est le premier maillon de la chaine de qualité qui comprend en général trois phases :

  • L’Etalonnage avec des étalons « maitre », assez grands pour être considérés comme représentatifs à l’infini pour les sondes diagraphiques. Ils sont massifs et intransportables. Ces étalons  sont les références pour assurer la qualité de la chaine de mesures.
  • La Normalisation de la réponse des sondes à l’aide d’étalons « secondaires ». Ces opérations de normalisation sont pratiquées sur les sondes dans les ateliers des bases opérationnelles des opérateurs de diagraphies à intervalles réguliers (généralement tous les 15 jours ou après un certain nombre de descentes dans les puits). Cette normalisation a pour vocation de palier l’usure des enveloppes et des patins ainsi que le vieillissement des sources radioactives.
  • Les Vérifications  sont réalisées sur le chantier de forage avant et après les enregistrements diagraphiques afin de vérifier le bon fonctionnement des sondes. Pour ce faire, les gabarits (jigs) utilisés sur chantiers sont de petites dimensions et facilement manipulables par l’opérateur. Ce ne sont pas, a proprement parlé des étalons.

Dans le monde pétrolier, ces trois étapes sont appelées ;  calibration « Maitre », calibration « Atelier » et calibration « avant et après enregistrement ».Le terme « calibration » est utilisé de façon impropre dans les deux derniers cas pour ce qui reste une normalisation et de simples vérifications de bon fonctionnement.

three_steps.png

 

Les «étalons maitre » de TEP ASD et le système de management de la mesure mis en place respectent l’objectif du laboratoire d’être accrédité et de devenir un laboratoire de certification. Il pourra alors prétendre à une accréditation de type ISO 17025, ISO 10012 et/ou COFRAC.

 

1. ETALONS ROCHEUX

2. ETALONS FLUIDES

3. ETALONS ALUMINIUM & COMPOSITE

4. ETALONS SABLEUX

5. CUVELAGES et COMPLETIONS

 

Les tableaux suivants résument  les différents paramètres techniques des étalons du Centre tels que les diamètres d’alésage, les diamètres des rat hole, la salinité des eaux de formation, les lithologies principales. Dans ces tableaux chaque cellule correspond à un silo particulier. La position XY de ces cellules fait référence au plan du sous sol.

tableau_conclu.png